depuis le 25 Août 2003

 

Décembre 2004 < Janvier 2005> février 2005



 
 

Durant la période 4 – 26 février je serai aux Etats-Unis pour les séminaires de mon tournée. Le premier moment sera un symposium à Santa Monica. Comme d’habitude, dans mon voyage aux Etats-Unis, je vais traverser l’Europe. Je vais rester pour quelques jours chez ma fille, à Amsterdam. Mon épouse et moi, nous avons fait des efforts pour pouvoir rencontrer à l’occasion de ce voyage le petit garçon de notre fille aussi. Il est adorable. Et c’est pour cela qu’on n’a pas voulu perdre cette occasion de le voir.

  J’y vais, alors!


Aujourd’hui j’ai reçu la visite d’un fameux metteur en scène coréen, Kang Jegyu. Je me suis préparé pour cette visite en voyant ses films, « Shuri » et « La fratrie ». Le premier n’est pas le gendre de film que j’aime voir, mais l’autre a été vraiment impressionnant. J’ai été surpris par la qualité extraordinaire de ce film. J’étais convaincu jusqu’alors que l’opinion actuelle des Japonais en ce qui concerne les films et les drames coréens n’étaient pas seulement une conséquence de l’orientation de la politique coréenne.

 

« La fratrie » a été diffusée le printemps passé et à peu près 13 000 000 de gens sont allés le voir. Ce film a marqué un record en Corée. 1 3000 000 de gens signifie 30% de la population coréenne. Ce record indique aussi le fait que l’industrie coréenne du film est de plus en plus performante. Surtout si on considère le thème du film, notamment l’amour entre deux frères pendant la guerre de Corée, un thème certainement tabou jusqu’alors.

 

Le metteur en scène de ce film est un homme d’environ 42 ans, modeste et très calme. Il avait lu la version coréenne de mon livre « Le message de l’eau » et il voulait me connaître. On a parlé pour environ cinq heures. J’avais beaucoup de questions à lui poser, mais…, au fur et à mesure de notre discussion, je me suis rendu compte du fait qu’un bon metteur en scène est premièrement un homme qui sache écouter les gens, quelqu’un qui sache valoriser les qualités d’un acteur.

 


Avec Kang Jegyu,

 

 Je suis très heureux en apprenant que beaucoup plus de gens arrivent à connaître le Hado et les cristaux par l’intermédiaire du film américain « Qu’est ce qu’on sait, nous ? » et aussi du film japonais « Stone Age » (le metteur en scène en est Setsu Shiratori de Bungakuza), qui paraîtra très vite. 

 

Affiche du film Stone Age


* Dimanche, Janvier 23, 2005 A l’exposition de Tesshou Hanaoka

Le dimanche passé, je suis allé avec mon épouse à Ginza Matsuya, à l’exposition d’un fameux peintre japonais, Tesshou Hanaoka. Monsieur Hanaoka est membre de la Société Internationale Hado dès la naissance de cette société. A ce moment-là il était professeur à l’Université Shoutoku. Il est venu plusieurs fois à mon bureau et, de plus, on a fait aussi quelques interviews.
 
J’ai été assez occupé les derniers cinq années et je n’ai pas eu le temps de voir ses deux dernières expositions. Mais, maintenant j’ai pris la décision d’y aller.



avec Tesshou Hanaoka


J’ai toujours aimé ses peintures, et cette exposition n’a fait que me confirmer de nouveau ce sentiment.
 

J’ai l’impression que son talent est de plus en plus évident  et maintenant je suis convaincu qu’il a atteint un haut degré de maîtrise dans son art. L’exposition a commencé par le thème du feu et la fin a été marquée par le thème de l’eau. Evidemment, le plus impressionne j’ai été par ce dernier thème. Monsieur Hanaoka, lui aussi, il a été le plus impressionné par le même thème de l’eau. Il a dit : « Il me semble qu’on est tous attirés vers ce qui nous offre le plus de plaisir. »


A la fin, nous nous sommes promis de réaliser une interview pour la revue Hado Today. Aujourd’hui j’ai reçu une lettre de sa part; je voudrais que vous la voyiez. Et je voudrais que vous voyiez aussi ma peinture preferee.


La lettre de Tesshou Hanaoka


La neige qui a couvert les arbres du jardin  
Brille merveilleusement sous les rayons du soleil.          
Les ombres bleues des oiseaux qui chantent sur les branches,
Les ombres bleues dansent dans la neige brillante.
Je sens un nouveau commencement dans cette lumière claire.
Je suis heureux que, malgré l’horaire, toi et ton épouse, vous vous sentiez très bien.
 
Je te remercie plein de reconnaissance pour être venu à mon exposition.
J’attends avec beaucoup d’impatience notre rencontre du mois de mars, lorsqu’on va parler de la relation entre l’homme, la nature et l’univers.
Dieu t’a donné une mission très importante pour l’époque où l’on vit. Je prie Dieu pour ta santé, parce qu’elle est vraiment très importante pour l’achèvement de cette mission.


En ce qui vous concerne, chère madame Emoto, cette vie que vous vivez et les rencontres que vous faites dans cette vie représentent quelque chose d’extraordinaire dans les divers stades de l’existence. Je prie Dieu pour vous, pour que vous puissiez continuer d’aider votre époux et de travailler ensemble.


Janvier 2005, mes meilleurs vœux,
pour une belle planète pleine de vérité,
Tesshou Hanaoka


* Mardi, Janvier 18, 2005 Une lettre de l’Indonésie

J’ai reçu une lettre de la part d’une personne qui avait récemment commandé une photo avec le cristal d’une pièce musicale de Bruckner. Cette personne–là travaille pour le moment pour dans un programme éducationnel en Indonésie. Il fait connaître aux gens l’importance de prières dans des situations –limite, comme par exemple dans le cas d’un tremblement deterre. J’ai été très impressionné par le contenu de cette lettre, de sorte que je voudrais que vous la lisiez, avec sa permission.

 

Cher Monsieur,

 

C’est moi la personne qui vous a récemment demandé la photo d’un cristal d’une pièce de Bruckner. Je vous remercie beaucoup.Pour l’instant je travaille pour un projet commun avec le département éducationnel de l’Indonésie. Tous nos bureaux se trouvent à Java, de sorte qu’aucun de nos employés n’a été affecté par le tremblement de terre.Il est très intéressant le fait qu’à Java il n’y a eu aucun effet de ce tremblement de terre.

 

Moi, par exemple, j’ai appris la nouvelle par l’intermédiaire d’un mél reçu de la part de ma famille. Au commencement, j’ai pensé que ce n’était pas grande chose, mais après avoir vu les images, je me suis rendu compte que la situation était vraiment grave. On est tous restés tout à fait étonnés par le nombre, toujours en croissance, des victimes.

 

On a été tous encore impressionnés par le cas de l’une de nos employées, dont la famille, qui vivait à Aceh, en Sumatra, a été très affectée par ce désastre.

 

Trois de ses oncles sont morts, l’une de ses sœurs a dû se faire amputer une jambe et l’autre ne peut plus parler. De plus, deux enfants (6 et 9 ans) de cette famille sontdisparus pour une certaine période. L’un d’eux a été récemment trouvé et une des familles d’Aceh s’est occupée de lui. A cause du choc psychologique et des présences étrangères autour de lui, il n’a pas pu parler durant un certain temps. Il y a seulement quelques jours que la famille en cause a appris son nom. Un des membres de cette famille est allé à Medan, où il a trouvé une affiche avec cet enfant disparu. Très tôt, cet enfanta été transporté chez ses parents. Maintenant on prie tous pour que l’on trouve aussi l’autre enfant.

 

J’ai lu votre message concernant la force des prières Je suis sûr que, dans tels moments, les prières dites partout dans le monde ont la force de sauver notre planète. Tous les gens qui ont été affectés par ce désastre reçoivent maintenant l’aide de l’eau même, par intermédiaire des prières. C’est vrai que l’aide financière et matérielle est très importante elle aussi. Mais cet aide seul, offert sans amour, ne suffit pas. L’amour peut être reçu par intermédiaire des prières. J’ai un ami qui travaillait dans un orphelinat en Afrique. Un jour, une bande de guérilla a kidnappé à peu près 20 enfants. Les gens qui savait combien est difficile la situation des enfants en Afrique l’ont conseillé : « Il faut renoncer. Il n’y a pas d’espoir dans ces situations. » Quand même, les élèves et le professeurs de mon école se sont rencontrés au Japon pourprier Dieu ensemble. On a déclenché des actions au Japon pour que les gens se rendent compte de l’ampleur de cette situation. Quand même, cette action n’a pas eu un effet très évident, surtout parce que les gens du Japon ne pensent pas que les événements de l’Afrique aient aucune importance pour eux.

 

Après quelques semaines, les enfants ont été renvoyés à l’orphelin at. Ils sont tous sains et saufs.

 

Les gens ont dit : « ça, c’est un miracle. » Il y a des enfants qui se sont trouvés dans des situations similaires et qui n’ont jamais reçu tant de prières de la part de tant de gens. Bien sûr, je ne nie pas le fait qu’il y a aussi d’autres facteurs qui ont contribué à ce que ces enfants soyent apportés chez eux.

 

Moi, j’ai appris de cette situation l’importance des prières et aussi l’importance de ne jamais perdre l’espoir.

 

A ce moment, ce n’est pas quelque chose d’inhabituel en Indonésie de voir à la télé des images avec des enfants morts.

 

Il y a beaucoup de gens tristes. On a besoin encore des prièrespour pouvoir recevoir leurs larmes. Le nombre des enfants de l’ « Ere du Tsunami » est toujours en croissance. Vos prières offrent à coup sur à ces gens-là une vibration (Hado)positive. Peut être que je ne suis pas le seul à vous remercier pour cela. Moi, je n’ai voulu que vous dire, par l’intermédiaire de cette lettre, que « Je vous remercie. »


* Lundi, Janvier 17, 2005 Janvier 17

Aujourd’hui on commémore un jour qui a une signification très importante, de sorte que je me suis réveillé très tôt, notamment à 4h30. Il y a dix ans que le terrible tremblement de terre de Kobe à eu lieu. De plus, le même jour, il y onze ans, un autre tremblement a eu lieu à Northridge, en Californie. De même, ce même jour la guerre du Golfe a éclaté. Moi, j’habite un appartement au 19ème étage d’un bâtiment qui se trouve très près du Golfe de Tokyo. La vue est merveilleuse et le lever du soleil est tout à fait formidable lorsque le ciel est serein.

A 5h30 je suis sorti dans le balcon et j’ai commencé à prier Dieu de tout mon cœur. L’obscurité régnait encore et il était encore froid, mais, moi, j’ai continué mes prières. Il fallait que je fasse cela, parce que j’entendais le son même de cette planète vibrer dans mes oreilles et partout autour de moi.Il est 5h46, l’heure même de ce tremblement de terre-là.

J’ai continué de prier Dieu, avec une force de plus en plus grande, pour le salut de toutes ces 6000 vies qui sont disparues ce jour-là, lorsque dans mon balcon le soleil se levait en annonçant, sans aucun incident, le commencement d’une nouvelle journée.

Ce murmure de la planète a été quelque chose d’étrange. Je n’avais jamais entendu ou expérimenté quelque chose de la sorte. Je veux penser que ma prière a rendu tranquille ce murmure des profondeurs de la planète.


* Dimanche, Janvier 16, 2005 le Nouvel An chez « La Vie »

La réception à laquelle j’ai participé à l’occasion du Nouvel An a été organisée à Nakano Sunplaza par une revue très fameuse qui s’appelle maintenant „La Vie”. Le dernier numéro de cette revue, notamment du mois de janvier, est le 418ème. Cela veut dire qu’il y a 35 années qu’on publie cette revue. Le directeur de la compagnie, Hiromichi Hagiwara, est un peu plus âgé que moi et il est la première personne qui a encouragé la technologie Hado.

A l’époque où la revue s’appelait encore « Shin Eiyou », j’y ai publié moi aussi des articles sur MRA et la technologie Hado, pendant une année. A la fin de cette année-là, le directeur Hagiwara a rassemblé les articles que j’avais publiés dans un livre qui s’appelle « Prélude a l’ère du Hado » ; de plus, il a publié ce livre chez sa maison d’édition, Sun Road. Mon livre transmet un concept tout à fait nouveau et il est aussi devenu un best-seller grâce à Yukiko Funai, qui le mentionne dans son livre. Ainsi, mon livre se trouve déjà à sa 13ème édition.

Je passais beaucoup de mon temps libre avec monsieur Hagiwara. Nous sommes allés plusieurs fois ensemble en Chine, nous avons visité toujours ensemble les sites du Japon, mais, surtout, nous avions l’habitude d’aller boire quelque chose à Nakano, qui est sa ville natale. Mais comme je suis de plus en plus occupée, je n’ai plus le temps de le rencontrer tant je le voudrais.

Mais aujourd’hui, nous sommes de nouveaux rencontrés. A l’occasion du Nouvel An, je suis venu à Nakano Sunplaza accompagné par mon épouse et par monsieur Hagiwara. Il a toujours été mon deuxième père. J’espère bien pouvoir travailler de nouveau ensemble.


avec Hiromichi Hagiwara

A propos, le livre « Prélude à l’ère Hado » est encore en vente. Je le recommande à tous ceux qui s’intéressent au Hado.


  Moi, Masaru Emoto, j’ai décidé de réaliser un tour des tous les cinq continents et aussi dans tous les résidences du Japon, dans la période 4 février -16 novembre, conformément au programme ci-joint. J’ai pris cette décision à cause des soucis que je me fais quant à ce monde où l’on vit et aussi  grâce de mon espoir que l’humanité va retrouver la paix.

 

  A vrai dire, je dois admettre que cet horaire est à coup sûr assez sollicitant. Je ne suis plus un jeune homme; cette année c’est ma 62ème anniversaire. Il y a 25 ans que j’ai appris que j’étais malade de diabète. Je n’ai pas encore guéri. L’année passée, au mois de juin, j’ai dû passer une semaine dans un hôpital à cause d’une attaque cérébrale. De plus, je souffre aussi à cause d’une rétinopathie à l’oeil gauche et je ne vois plus très bien. Et à cause de cela, je ne peux plus conduire la voiture.

 

  Autrement dit, je suis malade et vieux. Il faut reconnaître qu’en effet, conformément à mon âge, je ne devrais plus avoir de l’énergie que pour écrire des essais pour passer mon temps libre. Quant même, grâce à la vibration de l’eau, je suis plein énergie et prêt à commencer toutes ces activités. Je dois réaliser ce projet, parce que je sens dans les profondeurs de mon âme que tous les gens dans le monde en ont besoin et aussi parce que l’eau de notre planète est beaucoup plus malade que je ne le suis. L’eau m’a donné, elle-même, le remè de qui peut guérir cette planète. Et j’ai la responsabilité de le faire connaître par tout le monde. Je suis très ferme dans ma décision. Je vais accomplir ce voyage, même si je dois mourir pour cela. 

 

  Et c’est pour cela que je vous prie de faire circuler ce message et de faire venir le plus de gens possible à mes séminaires, pour qu’on devienne nous tous une goutte de cette rivière de la paix universelle.

 

2005, le programme des séminaires de Masaru Emoto

Février

Le 4 (Vendredi) – le 6 (Dimanche)

Santa Monica, California, aux ETATS-UNIS
„Qu’est-ce qu’on sait, nous?”La conférence des prophètes

Le 7 (Lundi)

Séminaire à San Diego, California, aux ETATS-UNIS

Le 10 (Jeudi)

Séminaire à  Vancouver, Canada

Le 11 (Vendredi)

Séminaire à San Francisco, California, aux ETATS-UNIS

Le 12 (Samedi) 

Séminaire à diabète Cruz, California, aux ETATS-UNIS

Le 13 (Dimanche)

Séminaire à Kauai, Hawaii, aux ETATS-UNIS

Le 15 (Mardi)

Séminaire à Oahu Honolulu, Hawaii, aux ETATS-UNIS

Le 17 (Jeudi)

Séminaire à Maui, Hawaii, aux ETATS-UNIS

Le 23 (Mercredi)

Séminaire à Kona, Hawaii, aux ETATS-UNIS

Le 24 (Jeudi)

Séminaire à Hilo, Hawaii, aux ETATS-UNIS

Mars

Le 14 (Lundi) - 21 (Lundi)

Séminaires dans sept villes de la région Kantô  

Le 22 (Mardi)

Les Nations Unies – Le jour de l’eau ; la cérémonie „Amour et Reconnaissance” à Kasumigaura.

Le 26 (Samedi) - 30 (Mercredi)

Allez en Thaïlande
Séminaire au Japon, pour les gens dans les régions affectées par le Tsunami

Avril

Le 1er (Jeudi) - 3 (Samedi)

Liverpool
SEAL- Conférence a la Société pour l’apprentissage effectif et affectif

 

Le 4 (Dimanche)

Séminaire à Piccadilly, Londres, Grande Bretagne

Le 6 (Lundi)

Séminaire à Detmold, au nord de l’Allemagne

Le 8 (Vendredi)

Séminaire à Zurich, Suisse

Le 10 (Dimanche)

Séminaire à Riccione, Italie

Le 15 (Vendredi)

Séminaire à Minneapolis, Minnesota, aux ETATS-UNIS

Le 16 (Samedi)

Séminaire à Minneapolis, Minnesota, aux ETATS-UNIS

Le 17 (Dimanche)

Séminaire Pratique à Minneapolis, Minnesota, aux ETATS-UNIS

Le 18 (Lundi)

Séminaire à l’Ecole générale de Minneapolis, Minnesota, aux ETATS-UNIS

Le 20 (Mercredi)

Séminaire à Ashland, Oregon, aux ETATS-UNIS

Le 22 (Vendredi)

Séminaire à Portland, Oregon, aux ETATS-UNIS

Le 23 (Samedi)

Séminaire Pratique à Portland, Oregon, aux ETATS-UNIS

Le 24 (Dimanche)

Séminaire à Seattle, Washington, aux ETATS-UNIS

Le 25 (Lundi)

Séminaire à Boise, Idaho, aux ETATS-UNIS

Le 27 (Mercredi)

Santa Fe, New Mexico, aux ETATS-UNIS
La Conférence internationale sur la science et la conscience

Le 28 (Jeudi)

Séminaire à Tempe, Arizona, aux ETATS-UNIS

Le 30 (Samedi)

Séminaire à San Diego, California, aux ETATS-UNIS

Mai

Le 1er (Dimanche)

Séminaire à Los Angeles, California, aux ETATS-UNIS

Le 3 (Mardi)

Séminaire  à San Francisco, California, aux ETATS-UNIS

Le 4 (Mercredi)

Séminaire à Sacramento, California, aux ETATS-UNIS

Le 6 (Vendredi)

Séminaire à Toronto, Canada

Le 7 (Samedi)

Séminaire à Detroit, Michigan, aux ETATS-UNIS

Le 9 (Lundi)

Séminaire à Atlanta, Georgia, aux ETATS-UNIS

Le 11 (Mercredi)

Séminaire à Washington DC, aux ETATS-UNIS

Le 14 (Samedi)

Conférence Omega à New York, aux ETATS-UNIS

Le 15 (Dimanche)

Séminaire à Philadelphia, aux ETATS-UNIS

Le 17 (Mardi)

Séminaire à UC Irvine, California, aux ETATS-UNIS

Le 18 (Mercredi)

Séminaire à UC Santa Barbara, California, aux ETATS-UNIS

Le 20 (Jeudi)

Séminaire à Denver, Colorado, aux ETATS-UNIS

Le 22 (Samedi)

Séminaire à Colombus, Ohio, aux ETATS-UNIS

Le 23 (Dimanche)

Séminaire à Kansas City, Kansas, aux ETATS-UNIS

Le 25 (Mercredi)

Séminaire à Oklahoma City, Oklahoma, aux ETATS-UNIS

Le 27 (Vendredi) - 29 (Dimanche)

Conférence à Sun Valley, Idaho, aux ETATS-UNIS

Juin

Le 1er (Mercredi) - 2 (Jeudi)

Conférence à Austin Omega, Texas, aux ETATS-UNIS

Le 4 (Samedi)

Conférence sur mes livres, New York, aux ETATS-UNIS

Le 5 (Dimanche)

Séminaire à New York, aux ETATS-UNIS

Le 13 (Lundi) - 19 (Dimanche)

Séminaires dans sept villes de la région Hokkaido et dans le nord-ouest du Japon

Le 25 (Samedi) - 28 (Mardi)

Séminaires dans quatre villes de Shikoku 

Juillet

Le 2 (Samedi) - 3 (Dimanche)

L’exposition annuelle de préfectures

Le 4 (Lundi) - 10 (Dimanche)

Séminaires dans sept villes de la région nordique de Tokai

Le 24 (Dimanche)

Séminaire à Leichtensteinein

Le 25 (Lundi)

 

Le projet „Amour et Reconnaissance”dans la Cérémonie de l’eau a Lichtenstein

Août

Le 6 (Samedi)

Séminaire à Melbourne, Australie

Le 19 (Vendredi) - 30 (Mardi)

Kyushu – Séminaires dans huit villes

Septembre

Le 1er (Jeudi) – 20 (Mardi)

Une série de Séminaires en Allemagne

Le 21(Mercredi) - 30 (Vendredi)

Séminaire en Afrique du Sud

Octobre

Le 1er (Samedi) – 31 (Lundi)

Séminaire dans l’Amérique centrale, Canada, aux ETATS-UNIS

Novembre

Le 2(Mercredi)

Séminaires dans 12 villes de la région Chugoku Kansai

Le 16 (Mercredi)

Tokyo Bunkyo – La salle civique
(De plus, le 2eme Festival de l’eau pour la vie)

 Pour plus d’info concernant chaque Séminaire, visitez la page (en anglais) http://www.hado.net


J’ai récemment appris que le message que j’ai renvoyé le 29 Décembre a été lu dans plusieurs régions du monde. J’ai reçu beaucoup de messages de la part de nos amis qui se trouvent de l’autre côté de l’océan et aussi de la part de plusieurs organisations dont je n’avais jamais entendu parler auparavant. De plus, si vous allez visiter la page web « Masaru Emoto tsunami », vous allez voir que le nombre des gens qui le visitent est de plus en plus grand. Par exemple, il y a eu aujourd’hui 185 personnes qui nous ont visité sur Google. Le message est écrit en plusieurs langues (Espagnol, Français, Italien et d’autres), pas seulement en Anglais.


Ce message s’est transformé dans un tsunami de l’amour et de la reconnaissance. Le fait que les plus de 10 000 personnes qui ont reçu mon message ont renvoyé, par leurs prières, de l’énergie positive (et de la vibration, Hado) dans les zones affectées constitue quelque chose d’extraordinaire.


Il faut remarquer que jusqu’aujourd’hui, deux semaines après la tragédie, il n’y a eu aucun signe concernant une possible épidémie. Quand même, la vibration positive qu’on renvoie ne peut pas durer une éternité. L’énergie négative continue d’y persister. Il y a là certainement beaucoup de gens qui ressentent encore une grande tristesse, la frustration et le désespérément de ne pas pouvoir dépasser un tel événement dévastateur. Aussi faut-il y renvoyer tout le temps une vibration positive.


Mais allons prier avec beaucoup d’amour et de reconnaissance pour l’eau des zones affectées par le tsunami. Je vous prie de continuer de faire cela pour encore au moins trente jours.


Voilà ma prière :
Eau, je regrette le fait de t’avoir fâché. Je ne ferai plus cela jamais. Nous, ceux qui te renvoient l’énergie de l’amour et de la reconnaissance, nous savons très bien cela. Et c’est pour cela que je te parle de tout mon coeur. Je te remercie de tout mon coeur. Je t’aime.


* Samedi, Janvier 1, 2005 Voeux pour le Nouvel An

Je vous souhaite à tous un joyeux Nouvel An ! J’ai prié Dieu de tout mon coeur que cette année soit une année de l’espoir pour nous tous et je m’engage de mettre toute mon énergie dans ce but que je me suis donné, notamment de rendre ce monde plus optimiste. Pour réaliser cela, je fais appel à tous de s’assumer la responsabilité d’agir en ce sens et de transmettre des pensées positives pour la paix dans le monde entier.



Le lever du soleil le 1er janvier 05 à Tokyo (vue de mon fenêtre)

30 minutes après le lever du soleil.
Le soleil va apparaître chaque matin pour briller sur la terre.


Je regrette de commencer cette année par des pensées négatives, mais on se trouve pour l’instant dans une situation tragique. Le tremblement de terre et le tsunami de Sumatra ont eu des effets terribles et ils ont tué plus de 150 000 personnes. OMS a attentionné sur le risque d’une épidémie et vous avez vu en ce sens ma réaction urgente le 29 décembre. Heureusement il y a eu beaucoup de gens qui, en lisant mon message, ont fait des prières, en transmettent ainsi l’énergie de l’amour et de la reconnaissance vers les zones affectées par le tsunami. Je veux manifester ici ma reconnaissance envers tous ceux qui ont fait des efforts pour aider ces gens-là dans cette manière. Je vous remercie de tout mon coeur.


Je suis sûr que ces prières vont réduire et même éliminer le risque s’une épidémie. De plus, j’espère que la conférence des chefs d’état sera une rencontre humanitaire, ayant une vibration positive où on va tous apprendre ce que c’est la confiance entre les gens. Pour cette raison, je vous prie de continuer vos prières pour ces zones avec beaucoup d’amour et de reconnaissance.


Vous allez trouver ci-joint un message de la part de Miranda, que vous connaissez déjà de mes messages antérieurs. Vous y allez trouver aussi une photo de Miranda et de son chien, Whisper.


L’entendement harmonieux
La langue de l’âme

© 2004 Miranda Alcott M.A.
877.787.0009
www.AnimalsTalk2Me.com


En vous écrivant ce message pour me présenter, je suis enchantée par les synchronicités qui ont rendu possible ma rencontre avec monsieur Masaru Emoto exactement dans cette période. De plus, je suis honorée par sa demande de vous écrire par l’intermédiaire de son site.


Je suis venue dans cette existence avec la capacité de voir des mondes invisibles et de percevoir des sons qui ne sont pas perceptibles. Comme monsieur Emoto a fait lui aussi, j’ai écoute moi aussi les messages transmis (transportés) par l’eau, grâce à sa capacité de refléter la conscience humaine.


Aujourd’hui on s’efforce de comprendre la raison pour laquelle des milliers de gens ont dû mourir d’une manière si violente. Pourquoi ? Comment peut-on aider ceux qui ont survécu à cet événement ? Comment ont-ils pu, les animaux, se sauver ? Beaucoup de gens ont été très surpris par la différence évidente entre le nombre des victimes humaines et celui des animaux morts. Une telle différence nous oblige à changer nos conceptions relatives à nos amis non humains. De plus, cet aspect nous tire l’attention sur la nécessite de retrouver nos anciennes capacités d’entendre ce qu’aucun appareil technique ne peut détecter.


La communication entre les animaux comme un avertissement avant les désastres


Tout le monde a entendu des histoires portant sur des animaux qui avaient averti leurs maîtres avant un désastre. Dans ma pratique, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de « traduire » les avertissements que les animaux s’efforçaient de transmettre à leurs maîtres par un comportement apparemment inexplicable.


Nous tous, nous avons la capacité native d’apprendre n’importe quelle langue, de communiquer avec les animaux, d’entendre les voix silencieuses de nos amis invisibles et de lire les messages portés par les mouvements de la matière. Quand même, dans les cultures occidentales, la majorité d’entre nous apprend à restreindre ces capacités à la communication strictement verbale et immédiate. De cette manière nous perdons une capacité essentielle à survivre, et qui s’avoue plus importante que jamais dans cette période de changements dramatiques.


J’ai eu la chance d’avoir des parents qui ont dédié leur vie à explorer les modalités qui se trouvent en dehors de nos capacités habituelles de percevoir le monde. Je leur offre toute ma reconnaissance pour avoir encouragé ces capacités sensorielles et ces talents étranges que je possède, quoique ils ne soient pas tout le temps pour moi des véritables raisons de bonheur.


Quand j’étais jeune j’ai travaillé comme musicien. Mais, après avoir souffert un accident après lequel j’ai perdu mon ouї, ma vie a été transformée par le développement extraordinaire de mes capacités intuitives. Dès lors, en utilisant ces capacités, j’ai dédié toute ma vie à aider les gens à atteindre un certain état de sagesse afin de résoudre tous leurs conflits et de comprendre la raison de leur existence dans ce monde.


Le radar canin


Radar, mon premier chien guide, est celui qui m’a rappelé le fait qu’une communication plus profonde avec les animaux qui nous entourent est l’une des méthodes les plus accessibles qui peuvent nous aider à retrouver ces capacités de communication natives dont je parlais. De sorte que ma pratique met l’accent aussi sur une communication plus facile entre les gens et leurs animaux.


De plus, j’ai commencé à enseigner une nouvelle manière de vivre qui s’appelle l’ « entendement harmonieux ». Par l’intermédiaire des procédés que je réalise pendant mes séminaires et aussi grâce aux processus de capter l’énergie, les participants commencent à retrouver la manière qui leur permet de vivre en harmonie avec le monde entier.


Réduire le désastre


Même ceux qui n’ont pas des capacités intuitives admettent cette capacité des animaux d’offrir pas seulement leur aide, mais aussi un certain confort physique et psychique aux être humains. Whisper, mon chien aimé, et moi, nous sommes des conseillers pour les moments de crise. Whisper a été un partenaire très valeureux dans mes démarches pour aider les victimes des divers désastre, y compris la tragédie de Columbine High School, de Los Alamos, l’incendie de New Mexico ou la réhabilitation de Ground Zéro, le 11 Septembre.


Mais devant un désastre comme celui de Sumatra, on se sent vraiment impuissant. On me demande plusieurs fois par jour : « Sauf les donations, qu’est-ce qu’on peut faire nous pour aider ces gens-là qui souffrent ? »


Je considère que l’un des bénéfices les plus évidents des efforts du docteur Masaru Emoto est la preuve certaine de notre capacité de produire des transformations profondes. Les effets de nos intentions se voient dans la structure de l’atome d’eau, qui peut bien être écrite, chantée, parlee, ou visualisée.


La force de la compassion peut guérir


Ceux qui ont été affectés par le tsunami ne peuvent pas se détacher très facilement de l’énergie négative de la peur et du désespoir qui a saisi leurs esprits et qui s’est répandue partout dans le monde. Et ainsi c’est notre responsabilité de visualiser des effets positifs, avec un détachement ferme.


L’eau est l’élément prédominant dans le corps humain et aussi dans la structure de notre planète. Nous tous, nous vivons dans un seul et même océan de conscience. Cela veut dire que c’est nous le créateur de cet océan. Donc, le matin et le soir, avant d’aller se mettre au lit, essayez de trouver la joie et la compassion pleine d’amour dans votre vie pour la renvoyer à ceux qui en ont besoin. Puis, visualisez les gens que vous avez vu au journal de soir recevant votre aide. Même si on se trouve à une distance énorme, on peut équilibrer les énergies de cette planète par l’intermédiaire des effets très forts de nos intentions focalisées.


Vos prières et vos bénédictions, vos mots, tout ce que vous visualisez, chaque coup de vos âmes vont être transportés par l’amour partout dans le monde avec la vitesse de la pensée. En maintenant des pensées positives et en mentalisant des résultats positifs vous allez contribuer à changer la situation actuelle dans un « remède » pour un monde plus uni et plus compassif. Si on va continuer toutes ces actions même après la fin de l’état actuel, alors le sentiment d’unité va être d’autant plus fort et il va se maintenir comme un héritage d’amour.



Miranda et son chien, Whisper

le haut de la page

premiére page


::::::::::Copyright(c)2003 Masaru Emoto All Rights Reserved::::::::::