depuis le 25 Août 2003


::::::::::::::: Le journal (français) :::::::::::::::

8 septembre 2006 Barcelone, un séminaire dans une librairie
4 septembre 2006 En route vers un nouveau voyage
2-3 septembre 2006 Le cours d’Aqua Instructeurs


Comme d’habitude, on s’est arrêté chez notre fille à Amsterdam, on a reçu de l’énergie de nos petits enfants, puis on est parti à Barcelone. A l’aéroport de Barcelone, le président Hazaka, qui était venu du Japon nous attendait déjà. Même s’il a eu un transit de deux heures à Paris pour arriver à Barcelone, son bagage n’était pas encore arrivé.

Cette chose se passe assez souvent quand il s’agit de compagnies européennes, j’ai eu cette expérience moi aussi plusieurs fois. Ils font de nombreuses erreurs qui sont inacceptable quand il s’agit des compagnies aériennes japonaises et ils ne demandent même pas d’excuses. Je me demande souvent si leurs employés suivent un programme de préparation pour les relations avec les clients.

Je suis arrivé à l’hôtel vers minuit et je suis allé directement me coucher. Le lendemain, Rosa Maria, l’organisatrice du séminaire d’aujourd’hui est venue nous prendre vers 9h du matin avec un de ses employés. On est allé à la librairie placée au milieu de la ville. Cela sera la salle pour mon séminaire d’aujourd’hui.


Avec Rosa Maria


Avec les employés de la librairie

La dernière fois quand j’ai parlé à Barcelone c’était il y a trois ans et cette fois beaucoup de personnes sont venues aussi. Le séminaire a eu lieu au sous-sol du magasin, qui était long et étroit. Beaucoup de personnes ont du rester assises sur le plancher ou debout pour avoir de la place. L’endroit était préparé pour 100 personnes et je pense que 250 sont venues. C’est un peu effrayant de penser que s’il y avait un accident…

The seminar three years ago was at another bookstore but I felt that there was a lot more interest about myself or water crystals this time. Today’s seminar made me realize that the effect of the movie is even reaching Spain.

Toppage



J’ai commencé un nouveau voyage d’un mois, jusqu’au 3 octobre, utilisant un nouveau type de ticket d’avion, le world ticket. Je me demande combien de tickets comme cela j’ai utilisé cette année. D’habitude quand je voyage j’utilise ce genre de ticket parce que je suis toujours invité à parler dans divers coins du monde et aussi à cause du système de tickets des compagnies aériennes.

Star alliance, où je suis membre, offre de meilleurs tickets les world ticket que si j’achète des tickets séparés Japon - Europe et Japon - Etats Unis.

De toute façon avec ce ticket, world ticket, je dois m’arrêter dans au moins 5 endroits différents et y passer au moins une nuit. Ainsi que par des raisons financières je prends d’habitude ce genre de tickets et je dois passer la nuit dans ces endroits où je pourrais avoir des séminaires aussi.

Ainsi cette fois j’irai en Hollande pour une rencontre avec un producteur de films documentaires (une femme, Ester, mère de deux enfants, le premier tournage est déjà fait). Et puis en Espagne, Barcelone et Orense pour un séminaire dans chaque endroit.

Puis je vais voler à Vienne où j’aurai une rencontre avec Hans, en ce qui concerne le Hado Scan et un séminaire. Après j’irai en Slovénie pour me reposer 2-3 jours. Puis j’irai pour la première fois en Afrique du Sud ou je soutiendrai des séminaires à Cape Town et Johannesburg.

Je suis impatient surtout d’aller à Cape Town, où je vais visiter une école pour Emoto Project.
Après une semaine en Afrique de Sud, je vais voler à L.A aux Etats-Unis. Ce vol va durer 24 heures. C’est un peu trop donc je resterai une nuit à Frankfurt.

Le 29 septembre je suis invité à la réunion du 80-ème anniversaire de la fondatrice de la maison d’édition Hayhouse, Louise Hay (une fameuse maison d’édition pour des livres spirituels des Etats-Unis).


Avec Louise Hay

Hayhouse est une de maisons d’édition qui a publié mon livre avec des photos, « Le message de l’eau », le troisième tome. J’ai rencontré Louise à Toronto, Canada et je suis devenu tout de suite son fan. Je lui ai préparé un beau cadeau pour son anniversaire. Je vais le lui présenter le 30 septembre.
Donc, on se reverra plus tard!

Toppage



* 2-3 septembre 2006 Le cours d’Aqua Instructeurs

Hier et aujourd’hui il y a eu lieu le cours pour l’Aqua Instructeurs. C’est la quatrième session.

Il y a eu sept participants, pas trop nombreux mais peut être que c’est dû au fait que j’ai été beaucoup trop au-delà de l’océan. Je me sens mal pour cela.

Mais, dû au nombre réduit de participants, le contenu du cours a été transmis à tous les participants, personnellement. On a eu le temps pour des discutions personnels.

Le Dr. Kubota qui est un chercheur de l’eau a été un de orateurs du début et il est toujours content de cette session. Il a été présent à la réunion pendant le repas du soir et il a porté des discutions intéressantes avec des participants.

Pendant le séminaire que j’ai soutenu j’ai fait des démonstrations avec le Hado Scan à chaque étudiant. Ils ont tous été intéressés et contents de cela.

La présentation du président Hazaka a eu comme thème « Le design des cristaux et le design de la vie » qui apporte toujours des larmes dans les yeux des participants. Surtout la partie en ce qui concerne Hibari Misora et sa chanson, Like a flow of a River (Comme l’écoulement d’une rivière), capte l’attention des personnes présentes chaque fois.

Mr. Otake parle sur « L’eau et la guérison ». Il a commencé comme instructeur Hado, mais en même temps il a prouvé qu’il était très bon à utiliser MRA et les consultations avec de l’eau Hado. Il a partagé de son expérience aux étudiants présents ici.

Le chef du laboratoire, Mr. Kizu, a parlé d’éditer un PowerPoint. Il a commencé, au début, aussi comme instructeur Hado. Et maintenant on peut le trouver tous les jours dans le frigo où se trouvent ses cristaux favoris.

Voilà ceux qui ont fini le 4-ème Cours d’Aqua Instructeurs. Ils ont tous des merveilleux sourires. Même après la cérémonie de la fin ils s’attardaient autour, n’ayant pas le désir de partir. On se reverra tous l’année prochaine, bien sûr.

Toppage


En 1923 (20 ans avant ma naissance) un grand tremblement de terre (magnitude 7.9) a eu lieu dans la zone Kantô du Japon. Puisqu‚il a eu lieu peu avant midi, beaucoup de maisons utilisaient le feu dans la cuisine à cette heure -là. En même temps que le tremblement de terre, beaucoup de zones de la ville ont pris feu. Le feu a brûlé plusieurs jours après dans les banlieues de Tokyo. Il y a eu 128 000 maisons détruites jusqu‚au sol par le tremblement de terre et 440 000 qui ont brûlées complètement. Au dessus de cela le nombre de morts et de personnes disparues a dépassé les 140 000.

J‚ai perdu mon grand père, ma tante, mon oncle du coté de ma mère pendant ce tremblement de terre. La maison de ma mère était dans une des zone les plus détruite dans le centre de Tokyo dit Honjyo.

En ce temps- là ma mère avait 15 ans et elle travaillait au

« Tokyo Municipal Postal Savings » Bureau à coté de Marunouchi, ainsi elle était loin des zones affectées par le tremblement de terre.

Je me rappelle que ma mère me racontait souvent son expérience de ce moment- là. Une semaine après ce désastre, les gens ont pu quitter la zone d‚évacuation. Elle est rentrée à l‚endroit où il y avait sa maison, parmi des champs brûlants et beaucoup de cadavres incinérés qu‚elle essayait de ne pas les regarder. Elle me rappelait toujours comment la zone entière montrait. Quand elle est arrivée chez elle il n‚y avait plus rien sauf une planche où il y avait écrit « Kazu Ishimaru (le nom de sa mère) est partie prendre contact avec sa famille de Chiba. De la part de la mère. » quand elle a lu ces mots elle a compris que au moins sa mère est en vie et elle a pleuré.

Je ne sais pas pourquoi mais ma mère m‚a raconté ces choses plusieurs fois à mesure que je grandissais. Grâce à cela j‚ai commencé à sentir comme si j‚etait passé moi-même par cette expérience provoqué par le grand tremblement de terre Kanto. Il est devenu une sorte de trauma pour moi. Et j‚ai commencé à avoir plus peur des tremblement de terre que la plupart des autres hommes.

Pour cette raison depuis que j‚ai développé la technologie pour photographier les cristaux d‚eau j‚ai beaucoup réfléchi à comment faire pour annoncer les tremblement de terre. L‚eau devrait être la plus sensible à la disharmonie des diverses vibrations et elle pourrait les « enregistrer ». Cela signifie que si analyse souvent des cristaux de l‚eau souterraine, alors on pourra prédire les tremblements de terre en fonction de la perturbation qu‚on va percevoir dans ces cristaux d‚eau.

Dans le journal du 26 Août , j‚ai introduit l‚idée d‚un système pour photographier automatiquement les cristaux et une des raisons est ce projet personnel.

Pour commémorer le Jour National de la Prévention des Désastres et dans l‚honneur de mon grand-père, ma tante et mon oncle je suis décidé à perfectionner cette technologie.


Vue de l‚avion sur la zone la plus affectée, Honjyo

Toppage



le haut de la page

premiére page


::::::::::Copyright(c)2003 Masaru Emoto All Rights Reserved::::::::::