depuis le 25 Août 2003


septembre 2005 < octobre-décembre 2005 > janvier 2006






* 26 décembre 2005 Allant à Khaorak

Après avoir quitté l’hôtel à 7 h du matin Mme. Yukawa a pris un taxi et on est parti ensemble à Khaorak. Khaorak est une plage qui se trouve à une heure et demi de Phuket. On dit que entre 1000 et 2000 personnes ont perdu leur vie à cause de tsunami.


La plage de Khaorak que le tsunami a avalé il y a un an. C’est difficile à imaginer que une telle chose si terrible s’est passée ici où il y avait tant des touristes qui nageaient tranquillement comme maintenant.


Sur la plage de Khaorak. On a offert des fleurs pour les vies perdues.

On dit que beaucoup parmi ceux qui sont morts étaient des européens. Maintenant, en me trouvant ici, j’ai remarqué beaucoup de touristes européens aussi à Samui et à Phuket. Je comprends pourquoi ceux qui habitent dans des endroits plus froids souhaitent venir dans cet endroit plus ensoleillé en vacances.

Malheureusement seulement 20 personnes se sont rassemblées pour participer à la cérémonie sur la plage. C’est possible que la nouvelle de l’organisation de cette cérémonie n’ait pas été suffisamment annoncée. En plus, il y avait quelques services commémoratifs officiels organisés là-bas ainsi qu’on peut comprendre pourquoi ils ont participé si peu de monde à cette cérémonie. En ce qui concerne ce fait, Mme. Yukawa a dit que « Ce n’est pas le nombre de personnes qui y participent qui est important. On a appelé beaucoup de gens par Internet et on a reçu beaucoup de belles réponses. Par exemple il y a 3000 étudiants de 450 classes différentes de l’Académie pour les Enfants Shichida de Japon qui y participent avec nous maintenant. Je pense que les japonais devraient faire quelque chose ici. Voilà pourquoi on a organisé cet évènement. » J’ai été impressionné par ses pensées si positives.

Ainsi que j’ai mis tout mon cœur à officier cette cérémonie.

« Récitons une sutra que j’ai appris de mon professeur, Nobuo Shioya. Elle s’appelle la Grande Déclaration et c’est comme ça : L’infini pouvoir de l’Univers s’est cristallisé pour créer un monde de la vérité et de l’harmonie entière. »

Dans d’autres mots, il y a de l’énergie dans l’Univers qui est éternelle. Quand on peut entrer en résonance en concentrant notre conscience sur elle, elle va se déverser sous la forme d’une énergie équilibrée dans le corps de l’eau qui se trouve devant nous. La raison pour laquelle on dit cela au temps passé est qu’on exprime notre foi, le fait qu’on croit vraiment dans celle-la. Allons réciter dix fois ce sutra ! »


La cérémonie sur la plage. On a récité la Grande Déclaration

Il y avait peu de monde et ils ne savaient pas la langue japonaise, mais ils ont récité tous selon moi avec une voix ferme et claire. Après, on a récité : « Eau, on te remercie, eau, on t’aime, eau, on te respecte » dans les langues japonaise, thaïlandaise, chinoise, malaisienne et suédoise (il y avait un couple suédois qui a participé à la cérémonie). Après avoir récité ensemble tout ça on a chanté tous « La chanson de la joie ».

Tout de suite après, j’ai soutenu un séminaire mémoriel où j’ai parlé d « où on vient et pourquoi on est ici et où on ira après la mort » pendant deux heures.


Anita qui se trouvait là-bas pour un reportage de presse est venue m’écouter.

Elle était en liaison avec le département des problèmes pour le milieu entourant aux Nations Unies, donc on s’est bien compris. Il y a eu 40 personnes là-bas mais je crois que c’était dans mon destin de parler d’un sujet pareil dans un endroit comme celui-la. Tout est grâce à Mme. Yukawa. Je te remercie Manami.


Au restaurant où on a pris le dernier repas de midi avec le professeur malaisien Manami.




* 25 décembre 2005 En allant à Phuket

J’ai passé le Noël sans aucun goût d’alcool avec ma femme, le premier de ma vie. J’ai essayé de ne pas laisser le niveau du sucre de mon sang qui était à 389 m’influencer pendant que je volais vers Phuket par avion cet après midi. J’y suis allé pour participer à la cérémonie du désastre produit par le tsunami.

Le vol de Samui à Phuket a duré 40 minutes. Par la fenêtre de l’avion j’ai pu voir une de conséquences de tsunami. Les palmiers alignés au long de la plage créaient des ombres apparemment humaines afleurant sur la surface calme de la mer. Ces hombres continuaient jusqu'au bord et je n’ai pas pu m’empêcher réunir mes main et prier pour les gens qui sont morts il y a un an. Manami Yukawa, l’organisatrice de l’évènement est venue me prendre de l’aéroport de Phuket.


Elle est Manami Yukawa

Elle travaille à l’école éducative Shichida en Malaysie. Elle a organisé cet évènement parce qu’elle sentait un grand besoin de faire quelque chose après les dégâts de tsunami de l’année passée.

Son plan semblait impossible parce qu’elle n’avait aucun soutien d’une organisation et elle n’habitait pas en Thaïlande non plus. Elle est en Malaysie depuis moins d’un an et c’est probable qu’elle connaissait peu de personnes qui auraient pu l’aider. Mais j’ai été si impressionné par la décision qu’elle montrait que je lui ai promis que j’allais participer à cette cérémonie. Je l’ai déjà raconté, c’était tout de suite après ma décision d’aller à l’île Samui, après ma rencontre avec sa Sainteté le Dalai Lama.

La première impression qu’elle m’a faite quand je l’ai rencontré à l’aéroport a été qu’elle était plus jeune que je le croyais. Elle n’est pas mariée et elle a environ 30 ans. Et elle ne semblait pas le genre de leader. Honnêtement j’avais commencé m’inquiéter. De l’aéroport on a pris un taxi et on est allé directement à l’hôpital national de Phuket. Il faisait déjà noir donc je ne peux pas vous dire si on est allé à coté de la mer ou pas mais quand on est entré dans la ville il montrait comme toute autre ville avec beaucoup de gens, des voitures, des motos, et des panneau électriques pour affichage. L’hôpital était aussi grand et moderne.

Voilà pourquoi j’ai été un peu surpris. Je ne trouve pas que j’ai parlé comme j’aurais pu ici. C’est possible que j’aie eu des problèmes de traduction mais personnes n’a ri à mes blagues. Peut être c’est ça le style thaïlandais. Dans le public il y avait un moine japonais avec 5 de ses étudiants.


Au séminaire de charité organisé par l’hôpital national de Phuket.
Phra Mitsuo y est venu avec ses cinq étudiants. Il habite Thaïlande depuis 35 ans.

Plus tard j’ai appris que son nom est Mitsuo, il est né en Shizukuishi dans le district Iwate et il habite la Thaïlande depuis 3 ans. Il a aide mme Yukawa à organiser cet évènement. Il a été aimable et il est venu participer à la cérémonie de Khaorak le lendemain.



Je sens toujours la force des femmes japonaises quand je voyage partout dans le monde. Je suis toujours surpris apprendre qu‚il y a une personne japonaise qui habite dans un certain endroit dans le monde. Et ces personnes sont presque toujours des femmes.

Aujourd‚hui, sur cette île, Samui, à 600 kilomètres loin de Bangkok, j‚ai rencontré une autre femme puissante.


Watako Ihara, le seul engagé japonais d‚ici.

Elle est venue à Samui il y a 13 ans et elle s‚est mariée avec un indigène. Maintenant elle est la mère de deux enfants. Watako Ihara est venue il y a 13 ans à Bangkok, elle a tombé amoureuse d‚un thaïlandais et elle s‚est mariée. Ils se sont installés ensemble à Samui, l‚endroit où il est né. Maintenant ils ont deux enfants. Quand cette station s‚est ouverte elle a été sollicitée de travailler ici. Depuis son mari prend soin des enfants la plus part du temps.

Ils ont estime que beaucoup de japonais viendront ici dans le futur proche. Comme hôte japonais ça compte de savoir qu‚il y a au moins une personne ici qui parle la langue japonaise. Grâce à sa présence ici je n‚ai pas eu aucun problème de communication jusqu‚à maintenant.

Toujours dans ce contexte il y a encore une personne intéressante. Howard parle bien le japonais et le chinois aussi.

Howard est un des investisseurs de cette station. Il est un américain unique qui parle aussi le japonais et le chinois.

J‚ai le sentiment que quelque chose commence entre nous. Il semble qu‚il parle aussi l‚espagnol et le portugais. Il aime les langues étrangères et il est très doué pour ça. Il n‚est pas un des engagés mais un des investisseurs. Il n‚est pas marié et il dit qu‚il veut passer son temps libre sur cette île.

On planifie d‚organiser un de mes séminaire pour les hôtes et les engagés d‚ici le 8 et le 9 janvier, ainsi que aujourd‚hui on a fait une petite répétition. Il sera celui qui m‚aidera avec la traduction de ces séminaires.

Après on a parlé d‚un futur séminaire chinois. Il connaît très bien les affaires actuelles chinoises. On pourrait devenir des bons partenaires d‚affaires dans ce genre de situations.

Le niveau du sucre d‚aujourd‚hui 389. Le plus grand jusqu‚à maintenant ? Et aujourd‚hui je n‚ai rien bu encore. Et je me suis promené 40 minutes. Pourquoi ?




* 23 décembre 2005 La nourriture de Kamalaya

Après trois jours passés ici je commence à sentir quel genre d‚endroit il y a ici. Il peut être décrit comme une station de régénération.

Parce que la construction entière n‚est pas finie je ne peux pas dire encore ce que ce sera mais elle montre comme une station « high class » pour les gens qui cherchent un certain type de guérison.

Par exemple la nourriture est préparée par un cuisinier français, Eric. Il utilise des légumes organiques et il cuisine avec huile d‚olive ou des condiments avec du curry. Il n‚utilise pas du tout les ingrédients typiques de la cuisine française comme le beurre, le fromage, le lait et d‚autres produits laitiers. Il y a des types de nourriture qui montre comme le lait mais d‚habitude il utilise le lait de cocos. Même si je n‚aime pas la nourriture française, j‚aime beaucoup la nourriture cuisinée par Eric.

Il utilise beaucoup de légumes mais des fruits de mer aussi et de la viande de poulet. Je n‚ai pas mangé ici de viande de cochon ou de b˛uf donc je peux dire que la nourriture ici est à moitié végétarienne.


cuisinier français, Eric

J‚ai observé que Eric regarde avec affectivité les légumes qu‚il cultive dans le jardin. Je suppose qu‚il veut venir avec des nouvelles idées culinaires ayant les légumes organiques comme ingrédient principal.

Le niveau du sucre d‚aujourd‚hui∑357 ∑ (sérieux ? mais pourquoi ? Je n‚ai pas bu aucun goût d‚alcool aujourd‚hui !)


En écrivant sur le balcon


Miso soup avec beaucoup de légumes, délicieux


des pâtes cuites et curry, je ne peux pas vivre sans


Les femmes à la réception


Il y a toujours un sort de représentation ici



* 22 décembre 2005 L’île Samui Thaïlande (3)

Kamalaya est le nom de cette station qui signifie fleur de lotus en thaïlandais. A coté de la maison il y a un petit lac avec des lotus en fleurs.


Le lac avec de fleurs de lotus

Cet endroit est chargé d’une atmosphère tibétaine, ce qui a plus de sens après ma rencontre avec Sa Sainteté Le Dallai Lama. Cet endroit est la matérialisation du rêve de John, le propriétaire de cette station. J’ai appris qu’il a eu beaucoup de liaison avec la zone d’Himalaya les derniers 25 ans. Parce qu’il est ouvert seulement depuis un mois il y a encore des endroits en construction. Je pense que avec le temps l’utopie de John et de son ami prendra une forme. Je ne crois pas que ce soit une coïncidence le fait que je suis parmi les premiers qui soient venus dans cette station. Je crois que moi aussi je vais soutenir le succès et la matérialisation de cette utopie à long terme.

Mon programme d’aujourd’hui est identique à celui d’hier, massage des mains et pieds et aussi l’exercice de promenade.


Au massage



Je continue à me promener

Je suis monte sur l’appareil de marche à nouveau mais j’ai grandit le temps d’exercice de 30 minutes à 35, cette fois. Je vais essayer de grandir le temps de marche de cet appareil de 5 minutes chaque jour. Le dîner de ce soir a été programmé à un restaurent chinois qui se trouve à 30 minutes distance de l’endroit où je suis. J’ai mangé avec Jan, la personne qui m’a présenté pour la première fois cette station, avec sa femme Christina et leur ami.


Christina a seulement 22 ans. J’ai cru d’abord que Jan a vers 30 ans, mais en fait il a 47.
Ils montraient très bien ensemble.

Heureusement où malheureusement le repas a été très bon. Je n’ai pas pu m’empêcher de vider deux petites bouteilles de bière Singha. (Dans le limites permises de médecin)

Voyons le niveau du sucre de mon sang…308… 3 points de plus qu’hier. Demain ce sera un autre jour sans alcool comme j’ai promis à ma femme. Ouf – oh…



* Samedi, 15 octobre 2005  Séminaire à Chicago

Hier je suis rentré à Los Angeles pour rencontrer Ayano Furuya, ma secrétaire et ma traductrice et puis on a volé à Chicago. De l’avion on a vu des belles montagnes rocheuses couvertes par la neige.

L’organisateur du séminaire de Chicago a été Unity Church, une église similaire à celle qui a organisé mon séminaire en mai a Kansas City. La salle était très belle mais il n’y a pas eu plus de 200 personnes présentes. (Je suppose que c’est dû surtout au fait que le séminaire de Chicago a été établi en retard), ce qui m’a découragé un peu. Le séminaire antérieur de Chicago a été organisé par quelqu’un d’autre mais le résultat a été le même. Il semble que moi et Chicago on se comprends pas bien en ce moment.


Voilà le beau théâtre où le séminaire a eu lieu.

Une chose regrettable, mais la salle n’est pas toujours pleine. Mais les deux organisateurs étaient de bonnes personnes donc c’était peut être notre faute. On avait un préjugé que Chicago était la ville de Mafia comme Al Capone. Mais on a découvert une image totalement différente pendant cette visite. Chicago est vraiment une belle ville, propre et bien sûr amiable. Je suppose que à mon séminaire suivant de Chicago beaucoup de gens viendront.



* Jeudi, 13 octobre 2005  Séminaire à Fresno

Fresno est une zone agricole située dans le centre de la Californie qui est connue comme établissement d’immigrés japonais. J’ai entendu que pendant la guerre dans le Pacifique entre les Etats-Unis et le Japon ils ont eu beaucoup à souffrir et que beaucoup de japonais ont été envoyés dans des camps de concentration. J’ai visité Fresno avec Mr. Ron Kato et ma femme, qui est revenue ce matin, pensant que j’ai rencontré des gens qui ont vécu ces expériences et on les a consolé. J’ai été un peu indulgent avec moi.

La salle pour le séminaire était un vieux cinéma dont la capacité semblait être de 500 personnes. J’ai été surpris (excusez-moi !) à la vue de la salle pleine. Il y a eu peu de japonais américains âgés même si je m’attendais à plus. Par contre pour la plupart il y avait des jeunes japonais probablement des étudiants aux universités de Fresno. Ce séminaire a été organisé par NPO, une organisation locale de femmes et deux personnes ont fait des grands efforts traduire le séminaire entier dans le langage des signes.

Pendant cette tournée de séminaires j’ai eu besoin de traducteurs pour le langage de signes pour d’autres séminaires aussi. Il faut faire attention a avoir des traducteurs pour le langage des signes pour les séminaires qui suivront au Japon. Je me demande pourquoi le nombre de personnes avec déficiences auditives ne baisse pas en Japon, ni en Amérique ou dans d’autres endroits.

Des gens de Fresno en écoutant attentivement
Je vous remercie à nouveau pour les ovations debout.


* Lundi 10 octobre 2005 Séminaire à Big Bear

Jusqu’à Big Bear, qui est une station de vacances entourée par les montagnes il y a une heure et demi de route en voiture de Los Angeles. En hiver on peut skier ici. Honnêtement, lorsque j’ai appris que mon séminaire aura lieu ici cela m’est devenu difficile à croire parce que j’étais venu en visite quelque fois ici et je croyais que c’est seulement une station de vacances. Mais malgré cela, beaucoup de gens sont venus écouter attentivement mon séminaire.

En plus, j’ai reçu des ovations debout comme vous pouvez voir dans la photo ci-dessous.


Des ovations debout

L’organisatrice, Gina m’a dit qu’ils vivent dans un milieu naturel et qu’ils sentent comme dans la nature il y a des déséquilibres, voilà pourquoi mes livres et le film « What the bleep » ont été reçus très bien ici. Elle espère qu’on construira un laboratoire de cristaux de l’eau dans un endroit comme celui-ci. Je pense que Big Bear est un des endroits possibles pour notre nouveau laboratoire.


La deuxième à gauche : Gina, l’organisatrice du séminaire. Le premier à droite : Benny, un natif américain et une prière pour l’eau

Le fils de Gina a réalisé une expérience pour l’heure de science qui consiste dans des mots qu’il a dit et il a écrit à certaines plantes. A la fin il a exposé le résultat de l’expérimentation.



* Dimanche, 9 octobre 2005  Séminaire à West Holywood Bodhi Tree

Aujourd'hui j'ai eu un séminaire à MOA Los Angeles là où Mr. Ron Kato travaille. Il est un traducteur très compétent. MOA est une organisation religieuse dont le quartier général se trouve à Atami, la préfecture Shizuoka, au Japon. MO est l'abreviation de Mokichi Okada, le fondateur Sekai-Kyusei-Kyo.

Par certaines considérations j'ai été apprécié par les engagés de Kyusei-Kyo. J'ai été invité à soutenir un séminaire en ce qui concerne Hado à Atami, trois fois jusqu'à présent. Ici j'ai publié les photos des cristaux d'eau et j'ai rencontré le professeur Higa de EM pour la première fois.

Avec Mr. Kato je suis devenu ami il y a deux ans quand il a traduit un séminaire pour moi. Il m'a impressionné par la manière dont il traduisait. Je n'avais plus rencontré un traducteur si parfait avec lequel j'ai senti un tel état de communion. Depuis, je lui demande d'être mon traducteur à certains séminaires spéciaux. Il va traduire pour moi les séminaires de Fresno et Orlando, Florida pendant cette tournée.

Il n'est plus besoin de dire que l'auditeur qui avait rempli la salle a été fasciné par la traduction de Mr. Ron Kato et nous a ovationné debout.

A propos, l'organisateur du séminaire d'aujourd'hui est la librairie Bodhi Tree, qui s'occupe de livres spirituels, près de MOA. L'hôtel où on m'a réservé la chambre a été très plaisant, le même hôtel où le film "Pretty Woman" a été tourné, sur le boulevard Wilshire. Et ma femme est au Japon. Quel dommage!

L'appartement de luxe devient un grand desordre si l'homme qui y habite n'est pas accompagné par une femme. Je ne peux pas être Richard Gere.



* Samedi, 8 octobre 2005  Le séminaire à Anaheim

Anaheim se trouve à 30 kilomètres au sud – ouest de Los Angeles. Disneyland est né ici il y a 50 ans. Elle est aussi connue comme la ville natale d’une fameuse équipe de baseball, Angeles. On a fait 6 heures de New York, à Los Angeles par avion.

A propos, ma femme est rentrée au Japon aujourd’hui et elle y restera une semaine. Elle est la présidente Hado Education Inc. Et elle doit rencontrer un comptable responsable avec les taxes, rencontre programmé bien avant. Eh bien, je peux me relaxer d’aujourd’hui. Je plaisante bien sûr. Après l’avoir accompagné à l’aéroport, je suis parti à Anaheim avec mon fils et sa femme. Ils vont prendre soin de moi. Donc je peux me reposer sans problème. L’organisateur du séminaire d’Anaheim est Learning Light. C’est plus petit que Learning Amex et la plupart des membres semblaient avoir une orientation spirituelle. Peut-être c’est pour ça que ma conférence ayant comme sujet L’esprit a été bien reçue. Les 300 personnes qui étaient venus y participer ont été vraiment contentes de ce séminaire.


De gauche à droite : Le traducteur Mark Kimura, Mme. Miyazawa, moi, une de nos invités, mon fils



* Jeudi, 6 octobre 2005 Séminaire à Learning Annex, New York

Learning Annex est probablement la plus grande organisation éducative alternative d’Amérique du Nord. Elle a des filiales dans les grandes villes. Le dernier séminaire qu’ils ont organisé pour moi au eu lieu à San Diego et il a réuni 600 personnes. Dans cette tournée, ils son ceux qui ont organisé les séminaires de New York aujourd’hui et San Francisco le 20 de ce mois.

Le séminaire d’aujourd’hui a eu lieu dans une église classique dans le centre de Manhattan qui a été rempli à pleine capacité par 600 personnes et j’ai reçu a nouveau des ovations debout. J’étais un peu ému parce que j’ai parlé de notre origine, d’où on vient, ce qu’on est ici et où on ira après la mort. J’ai eu peur que ce thème pourrait être trop spirituel pour New York mais j’aurais du ne pas m’inquiéter à ce sujet.

Ce thème a été bien reçu dans cette ville et cette tournée pourrait être surnommé « La tournée spirituelle ».


Dans la salle


Le symbole Yin - Yang dans l’église
Les églises de nos jours où plutôt les églises où je peux soutenir des séminaires ont des convictions intégrées.



Il me semble que dans nos jours les écoles qui enseignent la médicine orientale ont une grande popularité et ces sont des plus vielles écoles. Un cours peut durer six ans et on peut obtenir aussi une licence en acupuncture.

La salle réservée pour ce séminaire a été pleine d’étudiants ce soir. Je pense que quelques uns sont restés debout au fond de la salle ou assis sur le plancher. Il y avait même des étudiants japonais.

Avec le directeur de l’école et le directeur du conseil d’administration.
La salle des séminaires m’a rappelé d’une salle japonaise. Il y avait aussi un poster avec la photo du cristal « Merci ».


* Mardi, 4 octobre 2005 En visitant Simon &Schuster

Aujourd’hui on a visité une des plus grande maison d’édition des Etats-Unis, Simon&Schuster, parce que en commençant avec ce mois ils seront ceux qui vont distribuer mon livre.

La plupart des 650 engagés sont des femmes. C’était comme dans le film « Working Girl » parce que beaucoup d’hommes semblaient aider ces femmes.

Il y a une pièce avec les portraits des auteurs de best- seller.

Je montre la place où j’espère qu’ils ont gardé la place pour mon portrait.

Le coin réservé pour mon livre à la librairie Kinokuniya New York, près du bureau de la maison d’édition Simon&Schuster. Ils m’ont rendu heureux.



* Samedi, 1 octobre 2005  À nouveau aux Etats-Unis

Nos deux chats on pu passer un seul jour avec leur personne favorite, ma femme. Un maître méchant a pris leur maîtresse favorite a nouveau. Elle va rentrer quand ? Miaou !

Je regrette, les chatons, ça va passer un peu de temps jusqu‚à ce que vous pourrez la revoir. Voilà notre programme chargé :

2 octobre ˆ Séminaire à Pittsburgh (la côte d‚est)
5 octobre, New York NYC ˆ Séminaire à l‚école de médicine orientale (côte d‚est)
6 octobre, New York ˆ Séminaire des études supplémentaires (côte d‚est)
8 octobre Anaheim ˆ Séminaire d‚enseignement léger (côte d‚ouest)
9 octobre ˆ Séminaire à Ouest Hollywood (côte d‚ouest)
10 octobre ˆ Séminaire à Big Bear (côte d‚ouest, zone de montagne)
13octobre - Séminaire à Fresno (côte d‚ouest zone agricole)
15 octobre ˆ Séminaire à l‚église Unity de Chicago (ouest- centrale)
18 octobre ˆ Séminaire à Idaho, Sandpoint (nord-ouest)
20 octobre ˆ Séminaire à San Francisco Etudes supplémentaires (côte d‚ouest)
22 octobre ˆ Séminaire en Arizona, Sedona (ouest- centrale)
23 octobre - Workshop à Sedona
25 octobre ˆ Séminaire à Baltimore (côte d‚est)
27 octobre ˆ Séminaire à Charlestone (côte d‚est)
28 octobre ˆ Séminaire à Ashville (côte d‚est)
30 octobre ˆ Florida, Orlando, La convention Hayhouse (côte d‚est)
1 novembre ˆ Séminaire à Sacremento(côte d‚ouest)
2 novembre ˆ LA Séminaire mixte avec Ajari
3-6 novembre ˆ La deuxième école pour des instructeurs Hado EU (LA, côte d‚ouest)
8 novembre ˆ Retour au Japon

Donc on sera parti pendant 39 jours. Les chatons, prenez soin de la maison ! (Mais ce programme n‚est pas un peu fou ? De l‚est à l‚ouest, puis à nouveau en est et à nouveau en est- nord -ouest, et puis à nouveau en ouest. Qui a fait ce programme ? Hooo ! Moi ? Oh, Mon Dieu !)


« Il part à nouveau ! Quelle tristesse ∑ Miaou ! »



le haut de la page

premiére page


::::::::::Copyright(c)2003 Masaru Emoto All Rights Reserved::::::::::